2013

BIOMATERIAU - GAIALENE® prend son envol

Gaialene biomatériau, biosourcé

Primé par deux fois en deux ans, le GAÏALENE®, nouveau matériau d’origine végétale, prend son envol en trouvant plusieurs applications industrielles.

Déjà lauréat en 2011 du « Biomaterial  of the year 2011 », prix attribué par le Nova Institut et la société Coperion, le GAÏALENE® a été de nouveau élu « produit de l’année » au concours Écoconception, lors des Journées annuelles développement durable et entreprises (JADDE), qui se sont tenues à Lille, en octobre dernier.

De la feuille blanche début 2008 au démarrage d’une usine produisant 25 000 tonnes par an de GAÏALENE®, le groupe Roquette a mis seulement quatre ans pour lancer sa gamme de plastiques végétaux. Il faut dire que l’entreprise française extrait et transforme, depuis 1933, de l’amidon, matière de base du GAÏALENE®

L’amidon, source naturelle

"On travaille sur un matériau 100 % biosourcé", assure Léon Mentink. À ce stade, le polymère obtenu est insensible à l’eau. Le thermoplastique présente des propriétés techniques spécifiques : une grande flexibilité en termes de production de pièces, une haute résistance aux chocs, une imprimabilité, des propriétés antistatiques et un toucher doux. Autre avantage : " les résines sont directement transformables sur les procédés et équipements traditionnels de la plasturgie, ce qui évite des investissements coûteux pour les transformateurs", souligne Léon Mentink.

 

GAIALENE BIOBASED MATERIAL
Mousse pour caler des bouteilles, emballage rétractable, ou encore
une corbeille façon Starck, autant d’applications pour le GAÏALENE
®,
nouvelle matière 100 % recyclable, issue de cultures locales et
sans OGM.

 

 

Applications multiples

Dotée d’un service recherche & développement d’environ 300 personnes avec un budget équivalent à 3 % du chiffre d’affaires, l’entreprise ne cesse de faire évoluer sa gamme.

Aujourd’hui, en plus du film dédié à l’emballage du groupe Barbier et de la société Ceisa Packaging avec son emballage rétractable, on trouve une corbeille Elise by Starck, une gamme de calages en mousse de Sapronit, des cintres signés Gohe, un garde-boue de Zéfal, des espadrilles de Souts, des habitacles automobiles… les applications sont diverses.


Article paru dans Plastiques & Caoutchoucs magazine

Pour lire l'article en entier, télécharger le pdf