2013

La nutrition santé en prise avec les allégations

...La publication de la liste des 241 premières allégations autorisées par la Commission européenne fixe un nouveau cadre réglementaire et renouvelle l’approche des producteurs de denrées alimentaires dans la conception et la mise sur le marché de leurs produits...


Témoignages des sociétés Roquette et Naturalpha sur les enjeux de cette nouvelle réglementation.

Extraits

Au début des années 2000, des groupes d’experts se réunissent au niveau européen pour définir les méthodologies scientifiques et réglementaires encadrant l’attribution des allégations santé figurant sur les emballages des denrées alimentaires.

Avec deux priorités : d’une part informer le consommateur sur la nature des aliments qu’ils consomment dans le but de le préserver d’allégations santé trompeuses ou non fondées scientifiquement, d’autre part garantir une libre circulation des produits au sein des Etats membres de l’Union Européenne. Ces travaux aboutissent à la première réglementation européenne de 2006 portant sur les allégations nutritionnelles...

A la fois très attendu et redouté par tous les acteurs de la filière nutrition santé, ce nouveau cadre réglementaire européen est perçu très différemment. Certains ont décidé purement et simplement de se retirer des allégations santé, en se concentrant sur d’autres critères qui peuvent être différenciants, tels le goût ou la naturalité par exemple. D’autres ont décidé de se mettre en conformité avec les nouvelles allégations. Et enfin, le troisième cas de figure concerne des acteurs qui étaient déjà engagés dans la démarche d’allégations et qui ont décidé de poursuivre dans cette voie mais en renforçant leurs moyens financiers et leurs équipes dédiées à la R&D...

Innovation nutrition santé Roquette

Roquette consacre d'importants moyens à la R&D dans le domaine de la Nutrition Santé.

...Roquette fait figure de très bon exemple. Le groupe familial n’a en effet pas attendu la publication de la liste des allégations santé pour consacrer d’importants moyens financiers et humains à la R&D dans le domaine de la nutrition et de la santé depuis plusieurs décennies.

Innovations et opportunités

Parmi ses plus récents programmes de recherche lancés depuis 2007-2008, Nutrahub et Algohub, tous deux accompagnés par le pôle de compétitivité Nutrition Santé Longévité et soutenus par Oséo, consistent à développer de nouveaux ingrédients élaborés à base de céréales, de légumineuses (pois) et de microalgues avec d’importants débouchés dans les industries agro-alimentaire et pharmaceutique.

«Ces programmes interviennent en complément de ceux déjà menés pour notre gamme de produits historiques, tels le NUTRIOSE®, les polyols et le NUTRALYS®.

Catherine Lefranc Directrice communication scientifique en nutrition - Roquette

 

Pour Algohub, nous avons déjà
développé de nouveaux procédés industriels et lancé des études
cliniques chez l’animal et l’homme
pour apporter la preuve des
apports de nos produits pour
la santé, la nutrition et
le bien-être.


 

Et en association avec le
NUTRIOSE®, nous pensons que
la chlorelle peut avoir des effets
bénéfiques sur le bien-être
digestif
».

La chlorelle, issue de nos cultures de micro-algues dans le plus grand photobioréacteur d’Europe que nous possédons en Allemagne, est riche en acides gras polyinsaturés, jouant un rôle dans la lutte contre le vieillissement et les maladies cardio-vasculaires, mais aussi en protéines, en fer, en lutéine, un caroténoide antioxydant qui joue un rôle bénéfique pour les yeux, et en chlorophylle, détaille Catherine Lefranc-Millot, Responsable de la Communication Scientifique en Nutrition du Groupe Roquette.

 

Roquette et la nutrition santé
 

Par ailleurs, l’entreprise, basée à Lestrem, vient de faire un dépôt d’allégation santé (article 13.5) concernant le NUTRIOSE® afin de faire reconnaître son apport dans le maintien de la minéralisation dentaire, l’une des caractéristiques technologiques de cette fibre étant de de pouvoir se substituer au sucre dans un mélange ou une texture alimentaire.

«Roquette a toujours eu une démarche pro active concernant les études en nutrition santé et les allégations, la priorité de nos priorités reste l’innovation au profit de nos clients et de la santé des consommateurs et nous ne revendiquons que des allégations fondées scientifiquement», poursuit-elle...

Article paru dans eurasantéactus juin 2013

www.eurasante.com

 

Pour lire l'article en entier, télécharger le pdf